• Les courants d'eau

    Vers mon site de géobiologie

     


    Les courants d'eau

    L'eau est un élément important, c'est la base structurelle de toute vie. Elle sert de support de transmission d'informations et elle véhicule celles-ci.

    La molécule d'eau libére l'électricité statique. L'eau en mouvement génère une friction qui induit une certaine énergie.


    II existe plusieurs sortes de courant d'eau :

    - les courants d'eau à débit variable, eau qui circule sous terre et génére une influence en surface.

    - les sources juvéniles, eau circulant à une grande profondeur, avec un débit régulier et une minéralité propre à soigner certaine pathologie.

    - les courants d'eau compris entre 0 et 8 mètres de profondeur, jamais nocifs.


    Remarques : 

    - Plus le courant d'eau est profond plus il est virulent

    - Il existe plusieurs façons de détecter un courant d'eau. Il faut en premier lieu détecter sa présence, la direction du cours, sa largeur et sa profondeur.


    Calculer la profondeur

    Pour les petites profondeurs, il existe une méthode venant de l'Abbé Mermet, Un courant d'eau souterrain et conditionné par deux rives et chacune émet sept lignes de forces qui lui sont parallèles . La profondeur de la source se calcul en prenant la distance séparant la première ligne de force à l'axe du cours d'eau multipliée par sept. Cette technique est fiable pour les profondeurs jusqu'à une trentaine de mètres.

    D'autres méthodes sont étudiées au cours du stage, quelle que soit la profondeur du cours d'eau.

    Une fois sa présence détectée, dans le cas d'une recherche en vue d'un forage ou de la création d'un puits, il faut déterminer si la qualité de l'eau correspond à l'utilisation qu'on souhaite en faire.


    Remarques : 

    - Il arrive qu’en l’absence de cours d’eau, l’homme ait construit sous les sites sacrés,  des "cours d'eau sèche", avec des galets.
    Le "Jourdain", réel,  veine d'eau souterraine, failles humides, ou artificiel, galets de rivière ou une canalisation, marque la limite entre les parties telluriques et cosmiques d'une église. Cette rivière souterraine passe  au niveau du narthex ou du premier pilier et matérialise la limite, entre les zones profane et sacrée.

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :