• Calcium


    Une étude parue en 2010 dans la  revue British Medical Journal  montre que les personnes prenant un complément de calcium, ont un risque plus élevé d'accident cardiaque…
    En effet, les personnes sont actuellement victimes de nombreuse carences dues à une alimentation volontairement frelatée. Si à la suite de cela, il leur est prescrit une complémentation en calcium, elles se retrouvent avec des artères tapissées de calcaire, responsable de l'athérosclérose. le cholestérol agissant dans cette situation un peu comme les pompiers lors d'un incendie : les pompiers ne sont pas responsable de l'incendie.

    Une complémentation en calcium ou pire la consommation de lait de vache, n'empêche en rien l'ostéoporose, au contraire pour le lait de vache.
    .
    En fait :

    - une carence en vitamine D3  empêche l'absorption du phosphore et du calcium. Il est conseillé de prendre également une complémentation de 45 mg de vitamine K2 (*)
    - Une carence en vitamine C (qui n'est pas une amine contrairement à ce que laisse supposer son nom) est nuisible au bon métabolisme.
    - Une complémentation en magnésium, cilice organique, collagène, oméga 3 (huile de cameline,  de lin…), oligoéléments... est souvent indispensable 

    (*) Les personnes traitées avec des anticoagulants ne doivent pas prendre de complément de vitamine K2, qui a tendance à aider la coagulation sanguine. 


    votre commentaire
  • Mis à part, les gros risques de maladies nosocomiales  des hôpitaux, les services d'urgence, sont vraiment des endroits où aller, quand on est pas pressé : il n'est pas rare d'attendre plusieurs heures avec une fracture...

    Les soins dans les hôpitaux, se sont dégradés d'une manière incroyable. Il faut le subir pour le croire. 
    Je parle en connaissance : il m'est arrivé d'être chef d'agrès ( SP, Moniteur National de Secourisme) au SMUR de Dreux, véritable bloc opèratoire mobile, à l'époque bénie, début des années 80, ou il n'y avait pas encore de SAMU (15) Quel que soit le lieu de l'appel de.détresse, envoyé sur le 18, le SMUR, véhicule-bloc opératoire, arrivait sur place en moins de 10 minutes avec un médecin réanimateur et 2 sapeurs pompiers formés aux secours d'urgences.

    Trente ans plus tard, en tant que policier, j'ai eu de nombreuses occasions de constater les dégâts causés par la création du SAMU (c'est le 15 qui remplace le 18) : Suite au message de détresse, après 10 ou 15 minutes arrive un VSAB avec 2 pompiers, qui renvoient le même message au SAMU... Qui délègue alors le SMUR, magnifique 4 x 4 avec un médecin, deux infirmiers et un pompier-chauffeur-déménageur, qui après 45 minutes que l'appel initial de détresse à été donné, déménage le contenu du coffre du SMUR sur la route, car la victime n'est plus transportable... Si elle est encore en vie.

    Voilà l'évolution des soins, que nous devons à la médecine-pasterisée-officielle-conventionnelle-mortifère-d'un-ordre-créé-à-une-triste-époque.   


    votre commentaire
  •  Mémoire de l'eau,

    conséquence pour la vie et la mort

    Il est prouvé depuis longtemps, à peine reconnue depuis moins longtemps, que l'eau conserve en mémoire, les influences diverses :
    Pensées, musiques, intentions, émotions...

    Les 60 à 70 litres d'eau d'un corps humain se chargent donc des informations extérieures... 
    Comme des information ingurgitées. (libre à chacun de consommer des animaux de batterie, assassinés dans des conditions effroyables, mais nous pouvons imaginer le genre d'informations que véhicule cette... "nourriture".)

    Que devient tout cela au moment de la mort ?

    Pour répondre sérieusement, il nous faut réfléchir à ce qu'est la mort. Réfléchir, en se sortant de l'influence de la propagande du dogme "pasteurisé", matérialiste.
    Une personne, de mon point de vue, peut être considérée comme morte, trois jours après l'arrêt du cœur, c'est à dire lorsque le corps étherique à quitté le corps physique.

    Cela n'a absolument rien à voir, avec ce que les Tartufes hôspitaliers appellent astucieusement " mort cérébrale", 
    Terme, qu'ils ont inventé, afin de prélever sous anesthésie les organes d'êtres VIVANTS. Un organe prélevé sur une personne dcd, est juste bon à être conservé dans du formol.)

    Donc, quand une personne est réellement morte, 
    Il me semble que l'eau de sont corps retourne à la terre... Ou à l'air en cas de crémation. (Ce qui me semble vraiment important dans ce dernier cas, c'est de vraiment attendre un minimum de trois jours)


    Si la personne se réincarne, se sera dans un autre corps, 
    Construit avec " les briques" prélevées sur le corps de la maman. 

    Une autre idée me vient à l'esprit, susceptible d'aider notre réflection.

    À la suite d'un décès, il est proposé aux familles une option appelée soins... 
    Ou préparation, Sous prétexte d'esthétique, avec habillage, maquillage...

    Ce qui est passé sous silence, c'est que cette "préparation" consiste, entre autre choses pas plus ragoûtantes, à remplacer le sang par un fluide chimique, afin de préserver temporairement de la décomposition. Le sang est vidé à la pompe et le "circuit est rempli du produit chimique. Cela se pratique à domicile et malheureusement, avant les trois jours cités Précédement.

    Sans que la famille le sache, le thanatopracteur, genre d'empailleur pour être humains,
    Rempart avec un bidon de sang à la place du bidon chimique.

    Heureusement que nous ne revenons pas lors d'une réincarnation, avec la mémoire de cette mixture chimique.  

     

    Massaru Emoto aide à ouvrir les yeux

    de ceux qui le peuvent encore

     


    Il est écrit : "heureux celui qui croit sans avoir vu..." Mais les époques changent et pas forcément en bien.

    Le grand travail de Massaru Emoto est des permette au petit nombre qui, comme Saint Thomas, a besoin de voir... 

    De voir justement :
    - De l'eau du robinet chlorée, fluorée, pleine de résidus de pilules, de chimie médica-menteuse... congelée : de voir à quoi ressemble cette eau.
    - De voir de l'eau passée dans un four à micro-ondes, ou restée près d'un téléphone cellulaire...
    - De voir la beauté de l'eau qui a entendue la musique de Mozart...

    Le petit nombre qui, comme Saint Thomas, a besoin de voir... S'est donc méfié de l'eau polluée , contaminée, irradié...

    Et pour la grosse majorité, qui ne croie à rien et surtout pas à ce qui ressemble à une bribe de vérité... Elle continue de croire qu'elle a raison puisqu'elle est la majorité (большинство) en russe et nous savons ou ça mène. 

    Majorité qui pense que l'union fait la force... Sans s'imaginer un instant que la force d'une chaîne ne dépasse jamais celle du maillon le plus faible.

    Merci à Massaru Emoto, qui aide à voir ceux qui le peuvent encore !


    votre commentaire
  • Lâcher prise signifie,
    accepter de ne pas vouloir contrôler
    ni les événements ni les autres.


    ___________________


    Nous venons faire une expérience dans la vibration très basse de cette incarnation, avec un plan bien précis. Malheureusement, tout s'effiloche au cours de la grossesse. Et nous avons, au moment de l'accouchement, à peu près tout oublier du plan.

    Or pour évoluer, en fonction de ce plan, la providence nous donne à vivre certaines expériences. Elles ne sont pas toujours très agréables.

    Exemple 1 :

    Dans un couple, les deux personnes qui ont choisi de vivre ensemble, ont évolué différemment. (Signe solaire de la femme cardinal , de l'homme stable) au bout de 20 ans de vie commune, la femme décide de changer d'air, de logement, de sous-vêtements et de conjoint...

    L'homme a une expérience à vivre, susceptible de le faire évoluer.
    D'un certain point de vue c'est sa chance ! MAIS...

    S'il refuse la situation, s'il veut décider de la vie de celle qui veut le quitter en fonction de ses désirs de l'instant et s'il décide d'agir, par sorcellerie, pour rendre le nouvel élu malade et impuissant, il agit contre les lois universelles et cette manière de faire, qui le met dans la souffrance, c'est un manque de lâcher prise. (Le lâcher prise, refus de commander la vie des autres et les événements, épargne de la souffrance)

    1/ il va subir une réaction pour avoir violé les lois universelles,
    2/ pour des raisons quantiques la moitié qu'il a transmise à sa descendance va être imprégnée de sa souffrance inscrite dans les cellules des enfants, petits enfants...

    Exemple 2 :
    Le fils de çet homme souhaite être artiste, mais lui veut que ce fils reprenne son entreprise qui fait beaucoup d'argent. 

    S'il agit à l'insu du fils, et utilise ses relations afin qu'il ne trouve pas de contrat, c'est un refus de LÂCHER PRISE, il veut contrôler la vie d'une autre personne, il viole les lois de l'Univers.

     

    Lorsque nous regardons autour de nous, nous pouvons nous rendre compte, qu'il y a beaucoup de gens qui sont en souffrance :

    - Des personnes mutilées,
    - Des personnes qui perdent des enfants en bas âge,
    - Qui perdent un conjoint
    - Qui sont gravement malades et subissent mutilations sur mutilations et vont de mal en pis au fil des années.... Nous pourrions remplir des pages...

    Il est beaucoup plus util pour notre bien-être de se sentir plein de compassion pour les personnes en souffrance,que de se ronger les sens à cause de nos "malheurs" présents.
    Pour ce qui est du passé, le ressasser, ne fait que le reprogrammer pour demain...
    Quand à craindre quoi que ce soit pour le futur, ce n'est que le moyen de produire ce que l'on craint.

    Pour exemple, sans donner de détail : 
    Il y a 9 ans, j'ai subi un grave traumatisme familial d'ordre psychologique (et à ce jour, la situation s'est plutôt agravée. )
    À l'époque j'ai pensé plusieurs choses :

    1/ il ne faut pas en crever,
    2/ Quoi que tu vives, tu es responsable, car rien n'arrive que tu n'aies d'abord semé... alors tu acceptes ce que la providence te donne à vivre,
    3/ regarde tout ce qui va bien :
    - tu as un emploi,
    - tu n'es pas mutilé
    - tu n'as pas de cancer et tu es encore en bonne santé, alors, fait tout ce qui est en ton pouvoir pour y rester et fais face à la dépression...
    - tu n'es ni aveugle, ni sourd muet...
    - tu ne te déplaces pas en chaise roulante...

    Quelque jours plus tard, un chauffard me percute en plein virage, alors que je roule à 40 km/h bien à droite. Ma Parck Avenue est éjectée à dix mètres de la route et je me retrouve assis sur le siège passager, bien sonné mais entier.

    Mon assureur ne me rembourse que la moitié des factures fournies, de moins d'un ans ( achat et remise à neuf du véhicule) En une fraction de seconde, je perds l'équivalent de six mois de salaire à cause d'un chauffard.

    Je vois le bon côté de la situation :
    Ma voiture est vendue à un épaviste, mais... Elle a perdue sa vie, pour sauvé la mienne.
    Ma vie vaut-elle plus ou moins que six mois de salaIre ?


    votre commentaire
  • Je propose de penser à l'utilité d'être précis, concernant le vocabulaire utilisé, afin de ne pas entretenir la confusion, maintenue à dessin dans certains domaines.

    Par  exemple,

    - ne parlons pas d'antibiotique lorsqu'il ne s'agit pas de biocide, d'un produit qui ravage l'intestin et l'immunité et qui tue tranquillement les personnes à qui, il est administrés.

    - Ne parlons pas de médecine traditionnelle, lorsqu'il ne s'agit pas d'une médecine qui nous a été  transmise par la tradition, comme la MTC, la médecine védique, la spagyrie, les enseignements d'Hypocrate...

    Pour cette nouvelle mèdecine... Qui date d'une bien triste époque...

    (et je ne parle pas  là, des technologies de pointe qui sauvent des personnes broyées dans les tôles de leur voitures. C'est de la médecine d'urgence. J'aurais beaucoup à en dire, mais je ne jette pas le bébé avec l'eau du bain. Relisez à ce sujet, ce que je raconte de mon expérience, de permanences comme  chef d'agrès au SMUR de Dreux, au début des années 80, époque bénie où le SAMU n'existait pas.)

    ...elle peut être qualifiée de gouvernementale, étatique, puisqu'elle date de l'époque de l'État français, 1940, matérialiste, qui ne peut rien faire sans chiffres et sans images... remboursée, conventionnelle, actuelle, allopathique, pasteuriqée, puisqu'elle reprend le dogme et les mensonges du vieux filou, sans tenir compte, que sur son lit de mort, il a avoué son erreur... chimique, irradiante, mutilante...

    Tout sauf traditionnelle !


    votre commentaire