• Médecine de l'habitat.

     

    Témoignage des changements  apportés par Serge, dans la maison de ma famille ce 11 novembre 2014.

    Avec ma clair-sentence j'étais consciente depuis longtemps de la nocivité de ce lieu, important pour moi et les miens. Mais à y avoir grandit et à y vivre encore parfois, mon instinct étaitt endormi par la nocivité ambiante. 
    La culpabilité me prenait même souvent lorsque contente de rentrer voir ma famille, je n'avais de cesse que de vouloir prendre la porte à peine arrivée chez moi ... J'ai mis un temps infini à comprendre qu'il s'agissait de mon esprit de conservation qui me criait de sortir au plus vite de ce lieu mortifère.

    Impressions de vie dans la maison avant le travail de guérison du lieu : 
    - Insécurité constante
    - Nécessité d'avoir une lumière constamment allumée, même le jour ( lampe de sel )
    - Impression de ne jamais y voir claire même en plein jour
    - Impossibilité d'aller dans certaines pièces de la maison sans me placer en protection et avec de la lumière.
    - Sensation de me sentir vidée, essorée, vampirisée à chaque fois que j'arrivais sur place jusqu'à être aussi vide et faible que le lieu lui même.
    - Perte de qualité de sommeil dès la première nuit ou j'y ai dormi. J'avais alors accusé le changement de lit dû au déménagement.
    - Nuits épuisantes car je dormais en protection permanente " sarcophage " ...
    - Terreur nocturne, perte des rêves ... 
    - La batterie de mon téléphone portable ne tenait pas plus de 10h lors de faible utilisation alors qu'elle tient plus de 24h en utilisation normale voir importante dans d'autres lieux
    - Difficulté d'interaction et de communication entre les membres de la famille.
    - Etat " limace ", manque d'entrain et de joie de vivre, tendance à un état dépressif latent de la majorité des habitants successifs du lieu.
    - Graves problèmes de santé pour chaque occupant de la maison, y compris les animaux de compagnie, bien sur.
    - Notre chat ne faisait que passer à la maison pour venir nous voir ( et manger ! ) sans jamais s'attarder.
    (Liste non exhaustive.) 
    --> Le Taux Vibratoire était de 2 600 uB avant l'intervention.

    Constatation pendant le travail de Serge, que j'ai eu le plaisir d'accompagner du début à la fin : 
    - Maman a pu ressentir chaque changement dans son corps, comme des poids qui s'envolaient, des respirations profondes, le plexus solaire qui se détend, s'ouvre et s'harmonise ... Elle en témoignera mieux que moi.
    - Une concordance de chaque instant entre mes perceptions et le travail méthodique de Serge. 
    - Un Bien-être croissant.
    - La déstabilisation de perdre la " nécessité de préservation " à mesure que le lieux devenait vivable.
    - " Ça commence à devenir le Paradis Ici " comme un crie du cœur en remontant de la cave jusqu'alors infréquentable sans carapace pour l'hypersensible que je suis.
    - L'impression de grandir à mesure que la transformation avançait ...

    Bien d'autres perceptions de ma part à chaque étape du changement, 
    mais cela devient trop intime dans l'histoire de la relation qui existait hier entre la Maison, chaque Être de la famille et Serge qui procédait à un presque baptême de lumière ; l'Accouchement d'une Renaissance annoncée, attendue et libératrice. 
    Merci.

    Après le départ de Serge, à la nuit tombée : 
    - L'étrange besoin de passer et repasser mes mains dans les zones anciennement négatives pour informer mon être en profondeur du changement opéré.
    - Le chat est venu et revenu sur ces même endroit pour constater lui aussi les changements
    - Le BONHEUR de se sentir Bien, Chez Soi, en Sécurité pour la première fois depuis bien des années.
    - La simplicité retrouvée dans les échanges au sein des membres de la famille, Appréciable !
    - La modification du caractère de notre compagnon félin, encore en adaptation comme bien de choses, à suivre.
    - L'arrivée spontanée d'une Petite Fée dans une plante de la salle alors que nous étions en train de nous remercier avec ma Maman du cheminement effectué pour arriver à cette merveilleuse mutation ...
    - La départ de nos amies cheminées venues spécialement et uniquement participer à l'évènement. 
    - L'impression d'une plus grande clarté dans la maison, alors qu'il faisait pourtant nuit noire. Les ampoules qui n'avaient jamais suffit à percer le brouillard ambiant parviennent désormais, largement, à éclairer chaque pièce comme il se doit.
    - La plaisir d'accueillir une zone de déchargement et d'ancrage, ainsi qu'une zone de ressourcement ! ( parmi tant d'autres améliorations dont je ne vais pas faire l'énumération ici ...)
    L'éponge que je suis ne pourra jamais exprimer en quelques mots l'importance que cela a, pour moi.
    - Le bonheur de ressentir l'apaisement de mes grands parents qui, ayant fait construire la maison, sont tous les deux mort de cancers d'y avoir vécu.
    - La frustration de devoir partir à la gare hier soir à 20h pour retourner à ma vie sans avoir pu profiter et accueillir le changement jusqu'au très-font de mes cellules ... et l'impossible voyage en train qui m'a "obligé" à rentrer dormir dans cette maison neuve d'un sommeil serein pour la première fois de ma vie ...
    - Au matin, réveillée bien avant l'aube pour prendre le premier train après le "contre-temps" de la veille ... Je quittais la maison de famille à reculons pour la première fois alors que j'avais toujours eu le besoin vital de la fuir ... étonnant !? A reculons mais sereine de savoir ma famille en sureté désormais.

    La liste pourrait être encore longue et complétée à mesure de l'adaptation réciproque des habitants et de l'habitation nouvelle... 
    Je crois avoir déjà apporté bon nombre d'indices et d'impressions qui pourront vous mettre la puce à l'oreille quant à de possibles nocivités itinérantes à un lieu en souffrance.
    Que la lumière prenne place Ici et Maintenant
    en chaque lieu, en chaque cellule qui aspire au changement ...

    Ce matin en quittant les lieux... 
    La maison m'a murmuré à l'oreille qu'elle vibrait désormais à 56 000 uB et qu'il ne s’agissait que d'un début car la purification allait s'effectuer sur une lunaison ... 

    De tout mon Coeur, 
    D'un lieu souffrant qui recouvre la puissance de vivre,
    D'une filiation entière qui se joint à moi à cet instant...  

    Un immense Merci à l'Indispensable intervenant que tu es Serge, 
    Ainsi qu'à l'Univers pour la magie bienfaitrice dont il regorge.
    Merci également à toutes les formes de Vie et d'Amour qui nous ont accompagnés sur ce chemin.
    Gratitude 

    votre commentaire
  • Sommes-nous vraiment prudent avec la nourriture que nous consommons, 
    La nourriture industrielle, proposée au plus grand nombre, contient du sodium, des édulcorants, du glutamates,  des sulfites, des colorants, des épaississants, des agents de texture… et en réalité, aucun produit de qualité. Par contre, la publicité, les emballages et le goût appâtent les victimes... celles qui évidemment  prétendent ne pas se laisser "influencer par la publicité".

    Chacun est persuadé qu'à part un peu d’embonpoint, tout va bien...
    Qu’ils n’y a aucun problème de santé et qu’il sera toujours temps de se préoccuper de l’alimentation, si un jour on est "malade"…
    Mais qui est conscient que… 
    Le jour où une maladie centripète se déclare, il est déjà un peu tard ?

    Certain d’entre nous cherchent à s’informer. S’ils ne sont par encore déconnectés de la propagande officielle et essaient de filtrer le flux de mensonges… 
    Et cherchent la vérité dans des sources alternatives...
    Evitent les poisons ajoutés et recherche une alimentation sans OGM… 

    Cela devient pourtant de plus en plus compliqué. Les règlementations protègent les banques... 
    Et permettent de transférer le peu de ressources des pauvres dans leurs coffres... comme les pauvres sont en train de mourir... (comme vous le verrez dans le film que je vous propose aujourd’hui.


    Si nous consommons des produits carnés de temps en temps, boeuf, cochon, poissons d'élevage... ou un peu de volaille... sans le savoir nous absorbons du glyphosate... 
    Les cochons nourris au soja génétiquement modifié - résisant au glyphosate, meurent empoisonnés... 
    Quant à l'impacte de ce poison sur notre santé...

    Les pesticides (biocides) sont partout... 
    Conséquences sanitaires : même à faibles doses, ils perturbent notre métabolisme.  
    Cordon ombilical, système endocrinien, sperme...  L'humanité est empoisonnée. 
    Cancers et symptômes neurologiques se multiplient.

    Tout commence en 1945. 
    Avec le DDT, l'industrie des biocides et autres poisons prend le pouvoir, dans l'inconscience générale. 
    Les congrès prétendus scientifiques, sont truqués et les industriels infiltrent les commissions de contrôle. 
    L'Agriculture "raisonnée", n'est que farce et manipulation.

    Pour des informations détaillées,
    Pour cesser de vous suicider sans le savoir...
    http://energiesnouvelles.forumactif.org/t465-pesticides-revelations-sur-un-scandale-francais#1939

    Je vous laisse pour aller cueillir les dernière feuilles de pissenlit... 
    sur la pelouse et préparer mon déjeuner.
    Je vous souhaite un bon appétit.

    puit


    votre commentaire
  • Nous devons avoir à disposition :

    1) un flacon de 500 ml,

    2) de l'eau,

    3) un marqueur,

    4) de quoi écrire,

    5) de l'alcool, (armagnac, cognac...)

    6) une feuille d'aluminium,

    7) une feuille de papier. 

    Il est préférable de pratiquer à l'extérieur.

    apporter la bouteille et l'eau pure à l'endroit choisi, de préférence dans la nature.
    - Faire sur la bouteille, une marque au tiers de la hauteur.
    - Introduire une quantité d'urine suffisante pour mouiller l’intérieur du flacon. 
    - Secouez 4 ou 5 fois et jetez l’excédent dans l’herbe, sans égoutter.
    - Remplir la bouteille  avec un tiers d’eau. 
    - Noter « dilution 1 », boucher et secouer une centaine de fois, avec des secousses sans violence.
    - Vider dans l'herbe en pensant : « je te rends à la terre pour que tu renaisses plus grand ». 
    - Remplir de nouveau la bouteille avec un tiers d’eau. 
    Noter dilution 2...
    - recommencez l’opération, ainsi de suite jusqu’à dilution 8.

    Dilution 9K
    - remplir le flacon jusqu'aux trois quarts.
    - Secouer.
    - la dilution définitive est prête.

    Fixez cette dilution avec 10 % d’alcool 
    ( prune, armagnac, vieux marc...) pour éviter que se développent divers micro-organismes. 

    Envelopper la bouteille 
    - avec une feuille d'aluminium,
    puis 
    - du papier blanc, 
    afin de protéger la préparation des pollutions vibratoires ambiantes.


    votre commentaire
  • Connaître les moyens de mémorisation et d’amplification d’un signal vibratoire :

    Trois possibilités.
    - frottement moléculaire par dynamisation, secousses et rotation,
    - génération de Vortex,
    - transferts optiques et électromagnétiques modernes.

    L’eau, selon certiane conditions, est le support matériel idéal
    La mémoire de l’eau est incontestablement démontrée par Benveniste, Masaru Emoto, Luc Montagnier.(la liste n'est pas exhaustive.)
    L'information homéopathique, conduite par une énergie vibratoire, possède sa fréquence et son amplitude.
    La fréquences du signal homéopathique est définie par le nombre de dilutions.

    Chaque nouvelle dilution augmente la fréquence d’une harmonique.

    Plus la dilution est élevée, plus le corps récepteur du signal est subtil.
    L’amplitude du signal est proportionnelle à la surface de dispersion du vecteur. La surface d'une granule est insignifiante, comparée à celle de 20 à 30 gouttes d'un vecteur liquide. 

    Le signal homéopathique est rayonnant.

    Cela permet une influence transcutanée, à courte distance ou par radionique.
    (flacon suspendu autour du cou, contact sous la langue, dans le nez, les oreilles...)
    Une dilution aqueuse peut être re-secouée à tout moment. Cette nouvelle dynamisation augmente son rayonnement.

    Une dilution 9K permet d'atteindre toutes les couches subtiles du corps.
    Le gros avantage des dilutions Korsakov c'est qu'elles conservent la mémoire de toutes les dilutions précédentes dans le même flacon. 

    Choix de l’eau
    L’eau osmosée est le meilleurs choix.
    L’eau distillée peut être utilisée.
    Mais une eau de source la moins minéralisée possible, permet de bon résultat à moindre coût.

    Choix et préparation des bouteilles
    Des bouteilles de 500 ml sont parfaites.
    Si elles ont déjà été utilisées, il faut effacer la vibration résiduelle :
    - chauffer dans l’eau à un minimum de 70°C,
     ou,
    - Rincer à l’alcool à 90°

    Auto-isothérapies
    Il est possible de traiter de nombreuses pathologies pour un prix dérisoire, en prélevant simplement des exsudats du patient : crachats, salive, larmes, urine, pus, desquamations, sueur, ménorrhées, placenta… (mais pas de sang.)

    Importants :
    Pour préparer une véritable homéopathie, nous devons Diluer, Secouer en Conscience.

    Pour plus d'informations


    votre commentaire