• Le magnésium est un oligo-élément essentiel, disparu de notre alimentation à cause du raffinage des céréales, du sel de cuisine... et des méthodes de l'agriculture intensive.

    Les besoins quotidiens en magnésium sont estimés par une fourchette de 350 à 480 mg/jour. Il est indispensable à l'entretien de la vie.

    Des troubles du système nerveux, Fatigue chronique, manque d'énergie, réactions émotives, dépressions, comportement psychotique, confusion, colère, nervosité, irritabilité, incapacité de penser clairement, insomnie, spasmes musculaires, tremblements, convulsions, sensibilité excessive à la douleur, problèmes vasculaires, durcissement des artères, arthrite, maladies cardio-vasculaires, fibromalgie, spasmophilie, palpitations, crampes... sont des signes de carence.

    Le magnésium est aussi un puissant antidépresseur qui n'a pas d'effets secondaires redoutables comme certains antidépresseurs prescrits et remboursés, produits chimiques qu'une majorité consomment sans penser que le « remboursement » coûte cher au budget et surtout à la santé.

    Le magnésium fixe le calcium. Il intervient dans le métabolisme calcique. Il contrôle et régule l'entrée du calcium dans la cellule et les liquides intra-cellulaires.


    Le chlorure de magnésium est vendu en pharmacie ou en magasin diététique, dans des sachets de 20g à diluer dans 1 litre d'eau.

    Personnelement, j'utilise du NIGARI à la place du sel de cuisine dans les aliment , ce qui me met à l'abrit de toute carance.

    Voir aussi sur le forum :

    forum Index du forum forumThérapeutiques forumNigari et chlorure de magnésium

    1 commentaire
  • Les infusions permettent de traiter bien des maux. Chaque plante possède des caractéristiques intéressantes, que chacun pourra trouver par ailleurs sur le net.

    Je fait en ce moment un petit tour quotidien dans le jardin et j'en rapporte un bouquet composé de :

    - Mélisse,

    - Menthe,

    - Sauge,

    - Romarin,

    - Plantin,

    - Sureau,

    - Roses...

    Que je laisse infuser 10 minutes dans un litre d'eau. Je bois cette boisson saine et bienfaisante au cours de la journée.


    votre commentaire
  • Je viens de faire l'acquisition d'un extracteur "Oscar". J'en suis très satisfait. C'est l'outil parfait pour la cure de Rudolph Breuss. mais pour l'instant, je me contante de faire du jus avec ce que je trouve dans le jardin.

    Photo Serge Queudeville

    Voici le jus obtenu de quelques feuilles de chou vert, de petites pommes et d'orties.

    Photo Serge Queudeville

    Voici 500 ml de jus frais que j'imagine plein d'ORMUS...de vibrations et de santé.


    3 commentaires
  • Cette cure a été créée par Rudolph Breuss.

    Dans son livre L'homme empoisonné, D. Kieffer propose de faire cette cure une journée par semaine et jusqu'à 10 jours de suite à raison d'1 litre à 1 litre ½ par jour.

    Breuss, propose une cure de 42 jours en cas de pathologies lourdes dans des proportions moindres : ¼ à 1 litre maximum par jour.

    En supplémentation, juste pour revitaliser un organisme fatigué : 1 verre 3 fois par jour avant les repas en guise d'apéritif sans limite de temps.

    En cure totale pendant 42 jours voici la quantité à répartir sur la journée :

    - 300 g de betterave rouge crue

    - 100 g de carottes crues

    - 100 g de céleri cru (racine)

    - 30 g de radis noir cru

    - 1 pomme de terre crue avec sa peau de la taille d'un œuf de poule
    (facultatif mais indispensable en cas d'insuffisance hépatique).

    Cure de détoxination et revitalisation aux jus de légumes : on peut ajouter du fenouil, du navet, du radis rose, du poireau, etc.

    Recommandations pour les deux cures : Breuss ou jus de légumes crus

    Extraire le jus au moment de le consommer car certains nutriments s'oxydent à l'air.

    Ces cocktails drainent foie, vésicule, reins, peau, poumons, intestin et revitalisent par la teneur importante en principes actifs très concentrés grâce à l'absence de fibres et de cellulose et par l'apport énergétique de l'utilisation d'un aliment cru et vivant.

    Daniel Kieffer dans son livre sur les cures végétales énumère les nombreuses propriétés des cures végétales : « c'est le remède souverain des colites, gastrites, ulcérations digestives et autres inflammations du tube digestif, les jus de légumes crus sont également anti-inflammatoires et cicatrisants. Pour ces cas particuliers, mélanger uniquement le jus de carotte, de chou et de pomme de terre crue additionnée d'une cuillère à café d'argile verte par verre.

    En cas d'intolérance, éviter les légumes trop agressifs : radis noir, oignon et poireau.

    Si l'intolérance perdure, réduire les doses et diluer le jus pour que le breuvage soit bien toléré puis augmenter progressivement les doses.

    Si la cure provoque des refroidissements et donne des frissons, éviter de la pratiquer par temps froid. En fonction des saisons, on utilisera des légumes différents (sauf pour la cure Breuss où il faut suivre les doses indiquées). »

    Déroulement de la cure

    En monodiète (pas d'autres apports alimentaires que les jus de légumes) :
    « Boire doucement, en mâchant chaque gorgée de ¼ à 1 verre de jus de légumes non glacé, 5 à 8 fois par jour, soit 1 litre à 1 litre ½ par jour. »

    En supplémentation : ¼ à 1 verre de jus de légumes crus au réveil et 20 à 30 minutes avant les repas pendant 2 à 3 semaines.

    Précisions sur la cure BREUSS :

    La cure Breuss est intéressante, parce qu'elle est simple, peu coûteuse, tonique, agréable et efficace. Rudolf Breuss n'a, en fait rien inventé, car il avait retrouvé un manuscrit vieux de 300 ans décrivant la méthode. Il fut attaqué en 1980 par les médecins autrichiens.

    Son avocat qui avait été lui-même guéri d'un cancer par la cure de jus, fit intervenir les plus hautes instanceces en la faveur de Breuss, et celui-ci fut acquitté par le Président autrichien lui-même, Rudolf Kirch-Shlaeger.

    Remarque :

    Les jus extrait avec un extracteur sont sans fibres contrairement à ceux extrait avec une centrifugeuse. Sans fibre, il n'y a pas de digestion, les nutriments passent en moins de 20 minutes dans le sang sans perte d'énergie consacrée à la digestion afin de nourrir les cellules en énergie vitale. La cellule et les organes bénéficient d'un plein
    apport nutritif et entame leur rôle de purification, de régénération et de reconstruction cellulaire.


    11 commentaires
  • Le docteur F. Karach, fit part, à l'occasion du congrès de l'académie des sciences d'URSS, du groupe ukrainien des oncologues et bactériologues, de l'études en Ukraine d'une méthode simple de guérison, au moyen d'huile de carthame, tournesol ou à défaut d'arachide. Il expliqua que l'intérêt de cette pratique vient du fait qu'elle est facile et naturelle, bon marché et efficace. La plupart des Ukrainiens utilisent cette méthode. Ils prennent chaque jour une cuillère d'huile, la mélangent avec la salive, pendant une vongtaine de minutes et la recrachent. La méthode semble très ancienne et confère santé et longévité.

    Cette méthode traite le corps en entier. Elle a un effet préventif sur les "mal à dit" en général. Il semble possible de guérir tous les organes. La microflore n'est pas détruite et l'organisme est protégé. La pratique est bénéfique et augmente l'espérance de vie. (supérieure à 120, 140 ans selon le docteur F. Karach).

    Quand je dis qu'il est possible de rester en pleine forme jusqu'à 150 ans !

    La pratique régulière fixe les dents un peu déchaussées, assainissement les gencives qui saignent et blanchit les dents.

    L'huile de Carthame, première pression à frois, biologique

    Il est bien évident qu'il faut utiliser de l'huile de Carthame de culture biologique et de première pression à froid.

    La revue Alternatif informe :

    "En utilisant cette méthode de soins et d'hygiène, on évitera des
    maladies importantes, telles que les maladies du sang chroniques, de
    l'estomac, des poumons, du foie, des nerfs et cela s'avérera une aide
    indéniable contre l'insomnie. Des maladies graves ont été soignées très
    rapidement, soit en l'espace de deux à quatre jours.

    Si on peut formuler des doutes lorsque le traitement présente une
    aggravation apparente et momentanée du "sentiment de malaise", sachez
    que ceci est normal puisque l'organisme se réveille de sa torpeur.

    On constate souvent ce phénomène chez des patients en voie de guérison
    et ayant souffert par le passé de plusieurs maladies différentes. Ce
    phénomène peut apparaître les premiers jours de l'exercice Huile-Bouche
    comme par la suite. Les veilles maladies ou leurs séquelles résiduelles
    re-surgissent pour disparaître définitivement. Il n'y a aucune raison
    sérieuse d'interrompre le traitement, même si une élévation de la
    température devait apparaître. On devrait, au contraire, continuer ce
    traitement une fois par jour jusqu'au bout (12 mois) sans interruption.
    Si, pour diverses raisons, vous deviez stopper le traitement en cours
    de route, pensez que la guérison se réalisera en poursuivant le
    malaxage de l'huile dans la bouche. Il y a lieu d'insister sur le fait
    que l'aggravation apparente momentanée de l'état de santé est le signe
    que la maladie disparaît, que l'organisme se réveille et reprend des
    forces.

    L'idéal étant toutefois d'utiliser ce traitement sous forme préventive
    et d'hygiène, sa vie durant, sans limite d'âge. Plus vite l'exercice
    Huile-Bouche est commencé, plus la longévité et la santé seront
    meilleurs.

    On considère que 98 % des atomes du corps sont remplacés une fois par
    an. Selon le Dr Deepak Chopra, on change constamment de corps.
    L'épiderme se renouvelle une fois par mois. L'eau du corps, environ 2/3
    du poids, se renouvelle en 20 jours. La muqueuse gastrique se
    renouvelle tous les cinq jours. Un foie nouveau est fabriqué toutes les
    six semaines. L'ADN au niveau des atomes, change tous les deux mois. Le
    corps est composé d'environ 32 milliards de cellules vivantes et
    organisées qui écoutent nos discours intérieurs. Le corps physique tel
    que nous l'expérimentons maintenant n'est que le résultat de nos conduites
    de vie, alimentaires particulièrement. Ces concepts, idées, croyances et
    habitudes destructives peuvent être modifiées par chacun d'entre nous dès maintenant."


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique